L’avenir de Roundcube chez Nextcloud – Entretien avec les fondateurs

Date de publication

29 novembre 2023

Auteur

Brent Gervais

Avec notre récente annonce de Roundcube rejoignant Nextcloud – psst.. vous devriez absolument lire cet article pour plus de renseignements ! — les fondateurs des deux projets ont partagé leurs réflexions et le contexte qui les a poussés à faire en sorte que Roundcube trouve un nouveau foyer au sein de Nextcloud.

Rappel du contexte

La première version de Roundcube a été publiée en 2008 – il y a 15 ans ! – pourtant, ce projet de logiciel webmail open source est toujours aussi important dans le paysage technologique d’aujourd’hui.

Bien que beaucoup d’entre nous souhaitent abandonner le courrier électronique au profit d’autres plateformes de messagerie, le courrier électronique, toujours omniprésent, est tout aussi pertinent aujourd’hui qu’il l’a été au cours des dernières décennies. En tant que point de convergence de nos vies numériques et identifiant central de la plupart de nos identités en ligne, la présence du courrier électronique dans l’internet d’aujourd’hui est toujours aussi forte. Comme l’a récemment souligné le magazine Fortune, le courrier électronique continue d’être un élément culturel essentiel de la communication, en particulier dans le monde des affaires. Quand on sait que le courrier électronique a plus de 50 ans… Roundcube n’en est qu’à ses débuts !

Il n’est pas difficile d’imaginer que le courrier électronique continue à jouer ce rôle comme il l’a fait au cours du dernier demi-siècle, et nous pensons qu’il y a également une opportunité et une obligation de maintenir en vie le courrier électronique décentralisé. Au cours de la dernière décennie, nous avons assisté à une véritable poussée vers les services de messagerie électronique centralisés, en particulier vers Gmail. Nous pensons qu’il est extrêmement important de maintenir la décentralisation du courrier électronique, en particulier pour ceux qui attachent de l’importance à la confidentialité de leurs communications personnelles et professionnelles. Cela dit, Roundcube est un acteur important et impressionnant dans le domaine de la souveraineté des courriels, c’est pourquoi maintenir le projet et la communauté en bonne santé et active semble être une extension naturelle des valeurs de Nextcloud : soutenir les technologies décentralisées et open source qui aident chacun à prendre le contrôle de sa vie privée et de son indépendance.

Demandez aux fondateurs…

Frank Karlitschek, PDG et fondateur de Nextcloud, et Thomas Bruederli, fondateur et développeur en chef de Roundcube, répondent à quelques questions pour donner un aperçu de la fusion :

Thomas, vous avez créé Roundcube il y a plus de 15 ans. Qu’est-ce qui vous a motivé à l’époque à créer un client webmail et comment le voyez-vous aujourd’hui, puisqu’il s’agit de l’un des clients de messagerie les plus populaires au monde ?

Thomas : Tout a commencé par l’absence d’une application webmail « moderne » disponible gratuitement et par ma fascination pour les nouvelles possibilités offertes par les navigateurs web, qui allaient au-delà de l’affichage de textes formatés.

Je suis fier de ce qui a découlé de ce projet secondaire personnel et cela confirme ma forte conviction dans le logiciel libre et l’importance qu’il a toujours dans notre monde connecté. Apparemment, j’ai fait quelques bonnes choses bien qu’il n’y ait pas eu de grand plan ou de vision derrière tout cela. Tout s’est fait naturellement et c’est une belle histoire.

Vous avez décidé de vous retirer de la direction de Roundcube. Quelle en est la raison ?

Thomas : Avec la naissance de mes enfants, mon attention sur la façon d’utiliser mon temps libre s’est clairement déplacée vers la vie de famille et j’ai donc progressivement cessé de contribuer et j’ai perdu le fil de ce qui se passait dans le projet.

Le projet Roundcube mérite une meilleure direction, plus engagée, et il est donc temps pour moi de prendre du recul et de lâcher prise.

Qu’est-ce qui motive l’étroite collaboration entre Nextcloud et Roundcube ? Pourquoi avez-vous choisi Frank et Nextcloud pour prendre la relève ?

Thomas : Cela fait des années que je suis le développement de Nextcloud et les efforts inlassables de Frank pour le logiciel libre. C’est le premier nom qui m’est venu à l’esprit lorsque j’ai commencé à réfléchir à l’avenir du Roundcube.

Frank : Lorsque Thomas m’a contacté pour me faire une proposition, j’ai été très honoré. Je connais Roundcube depuis longtemps et je l’ai utilisé dans le passé – il s’agit manifestement d’un projet de grande renommée qui a une longue histoire. Il n’est pas aussi visible que Nextcloud, mais il a un impact considérable – des tonnes d’universités l’utilisent, par exemple, de nombreux fournisseurs d’hébergement – et même mon propre NAS Synology l’a installé.

Deuxièmement, je peux comprendre Thomas et sa situation. J’ai lancé et contribué à de nombreux projets open source, et il m’est arrivé à plusieurs reprises de ne pas pouvoir continuer à les maintenir ou à y contribuer parce que d’autres choses se mettaient en travers de mon chemin. Le travail, la famille, d’autres projets. Et c’est toujours triste.

Donc pour moi, ma première motivation est de préserver ce grand projet.

Roundcube est utilisé par de nombreuses grandes entreprises dans le monde entier. Avez-vous envisagé de le leur vendre ?

Thomas : Roundcube est un logiciel libre dans l’âme et il n’a jamais été envisageable d’en confier le contrôle à une entité orientée vers les affaires et les services. Je veux que le logiciel reste aussi ouvert et polyvalent qu’il l’est aujourd’hui et je ne pense pas qu’une grande entreprise puisse s’approprier cet esprit.

Frank : Je respecte sa décision de ne pas céder Roundcube à une entreprise quelconque – je suis sûr que beaucoup auraient été intéressés. Il se préoccupe plutôt du projet lui-même, de l’avenir. Là aussi, je peux m’identifier – il m’est arrivé par le passé de me donner beaucoup de mal pour préserver un projet qui me tenait à cœur et éviter qu’il ne tombe en désuétude !

Thomas, vous semblez penser que Nextcloud et Roundcube vont bien ensemble. Pour quelles raisons ?

Thomas : Les deux projets partagent la même idéologie quant au rôle et à l’importance du logiciel libre en tant qu’alternative indépendante aux grandes entreprises de services de cloud. En outre, ils ont beaucoup en commun en termes de technologie et de maturité.

J’espère vraiment que la forte communauté de Nextcloud apportera de nouvelles idées et un nouvel élan au développement de Roundcube, qui a été principalement soutenu par une seule personne au cours des dernières années. J’ai été très heureux de la réponse immédiate et de l’enthousiasme de Frank à l’égard de ma proposition et, honnêtement, je ne pouvais pas imaginer une meilleure adéquation.

Qu’est-ce que cela signifie pour l’avenir de Roundcube, tant du point de vue de la direction que du point de vue de la communauté ?

Frank : Ceci est un peu inédit. Il arrive que des projets open source fusionnent, mais ce n’est pas très courant. La manière dont cela se passera au niveau technique et communautaire n’est pas encore claire à ce stade. Mais ce que nous recherchons, c’est d’abord de continuer à faire fonctionner Roundcube en l’état. Deuxièmement, Thomas et la communauté Roundcube ont fait un excellent travail avec des ressources limitées et nous voulons construire sur cette base. Nous prévoyons donc d’engager plusieurs personnes pour travailler sur Roundcube à la maintenance et à l’amélioration de l’infrastructure.

Par exemple, nous prévoyons de mettre en place un canal de communication où les gens peuvent parler et construire une communauté à nouveau, cela a été désactivé pendant un certain temps mais serait très utile pour collaborer sur des problèmes, des rapports de bugs, des choses comme ça.

Pour l’avenir, les choses dépendent du reste de la communauté bien sûr ! Ce qu’ils peuvent apporter, quelle direction ils aimeraient voir, quelles fonctionnalités ou corrections sont nécessaires.

Nextcloud prévoit-il de commercialiser des produits autour de Roundcube ?

Frank : C’est une bonne question, mais nous n’avons rien prévu à ce sujet pour l’instant. S’il existe des opportunités, des moyens qui correspondent à la communauté et qui nous permettraient d’embaucher plus de personnes pour travailler sur Roundcube, alors nous l’envisagerons. Mais il faut que tout le monde y trouve son compte, comme pour Nextcloud ! Nous cherchons à améliorer Roundcube et à faire ce qui est bon pour le projet à long terme.

Nextcloud propose déjà Nextcloud Mail et en assure la maintenance. La prise en charge de Roundcube par Nextcloud GmbH est-elle considérée comme une forme d’acquisition susceptible de remplacer ou de faire évoluer Nextcloud Mail ?

Frank : Il y a une différence importante entre ce qui se passe généralement dans les acquisitions de Big Tech et les projets open source. Nous avons tous vu de nombreuses start-ups se faire avaler par les plus grands géants de la technologie, pour ne plus jamais voir le jour. Dans des projets tels que Nextcloud et Roundcube, un mode de vie très ouvert signifie que les motivations sont tout à fait différentes. Les acquisitions se font généralement pour acquérir des droits de propriété intellectuelle ou pour des raisons financières, mais c’est loin d’être le cas ici, et c’est même impossible dans le cas de la propriété intellectuelle – le logiciel est entièrement développé en mode « open » (ouvert) !

Au lieu de cela, Nextcloud fournit à Roundcube un nouveau foyer, pour ainsi dire, en hébergeant le projet, en investissant dans le talent, le développement, les ressources de la communauté. L’objectif est de permettre à Roundcube d’exister et de prospérer pendant de nombreuses années, même dans les domaines où Nextcloud et Roundcube diffèrent. Il n’y a pas de projet de fusion à court terme, et Roundcube ne remplacera pas Nextcloud Mail.

Nextcloud propose déjà Nextcloud Mail – pourquoi investir des ressources dans un projet comme Roundcube ? Comment les deux offres de webmail se complètent-elles ? Offrent-elles chacune un ensemble unique de fonctionnalités que Nextcloud considère comme stratégiquement bénéfiques dans le paysage de la collaboration de contenu ?

Tout d’abord, Roundcube est tout simplement un projet open source important – de nombreuses personnes, de l’Université de Harvard à l’Institut Tata des sciences sociales de Mumbai, utilisent Roundcube comme solution de messagerie web choisie par leur institution. Il existe également d’innombrables sociétés d’hébergement dans le monde, comme OVH, qui intègrent Roundcube à leurs offres CPanel.

En tant qu’offre de webmail moderne déjà intégrée à Nextcloud Hub, Nextcloud Mail est un client puissant à part entière. Nous ne prévoyons pas de les fusionner, et en tant que projets open source, la possibilité de collaborer existait déjà auparavant. En fait, les deux partagent un certain code dans le back-end sous-jacent, je crois, et peut-être que cette possibilité peut s’étendre un peu maintenant que les projets sont plus proches. Mais nous n’avons pas l’intention d’abandonner Nextcloud Mail ou Roundcube au profit de l’autre. Nextcloud Mail a beaucoup de sens si vous utilisez Nextcloud de manière intensive, tandis que Roundcube est un produit autonome important pour de nombreux utilisateurs.

Thomas fera-t-il encore partie du projet Roundcube après la transition ? Qu’en est-il des autres contributeurs ? Qui le remplacera en tant que directeur du projet ?

Frank : Thomas va donc se consacrer à sa famille et à son travail, mais j’espère le voir encore lors d’événements, ou peut-être à l’occasion d’un « code drop » ! Pour les autres contributeurs, j’espère et je pense qu’ils continueront à contribuer. Nous avons proposé un emploi à certains contributeurs existants, mais ils avaient déjà d’autres activités et resteront donc membres de la communauté. J’espère que lorsque nous embaucherons des personnes qui feront avancer Roundcube plus rapidement, nous pourrons également faire grandir la communauté.

Techniquement, je serai le directeur du projet, comme je dirige le projet Nextcloud, à l’avenir.

Comment Nextcloud va-t-il s’assurer que le projet Roundcube puisse survivre à long terme, c’est-à-dire ne pas succomber aux pressions économiques ou financières de l’industrie technologique actuelle dans quelques années ? En d’autres termes, quelle est la garantie de longévité pour Roundcube dans ce nouveau partenariat ?

Frank : Bien que nous ne puissions jamais donner de garanties, Nextcloud a une longue et profonde histoire dans le domaine de l’open source, et une histoire couronnée de succès ! Nous nous engageons à être les gardiens de Roundcube, que nous considérons comme un projet et une communauté très importants dans le monde d’aujourd’hui. L’industrie technologique peut certes être difficile, mais les projets open source se sont révélés particulièrement résistants, d’une manière que nous jugeons très positive.

Cela entraînera-t-il des changements pour les utilisateurs actuels de Roundcube ou pour les sociétés d’hébergement du monde entier ? Comment ces changements affecteront-ils ces utilisateurs et ces sociétés d’hébergement ? La communauté des développeurs ?

Frank : Nous considérons Roundcube et Nextcloud comme des projets uniques – nous sommes heureux que Roundcube puisse poursuivre son succès avec l’aide de Nextcloud, mais nous ne prévoyons pas d’apporter de grands changements à un mode de vie déjà fructueux pour le projet. La meilleure chose que nous puissions faire est d’ajouter à ces stratégies réussies, et nous espérons qu’en partageant notre passion pour Roundcube, de plus en plus de personnes le découvriront, et même l’aimeront à leur tour.

Découvrez Roundcube et son offre moderne de webmail :

Lisez notre blog pour plus de détails :

Lisez notre communiqué de presse officiel sur la fusion entre Nextcloud et Roundcube :